Tunisie
5 (100%) 1 vote

Tunisie

Géographie et climat

Climat Il varie considérablement du nord au sud. Au printemps, il fait beau partout mais les pluies ne sont pas rares dans le Nord. En été, il fait très bon sur les régions côtières grâce aux brises marines. En revanche, la chaleur est difficilement supportable à l’intérieur du pays et dans le Sud. En automne, on a une saison idéale quoique les jours raccourcissent. On peut se baigner jusqu’en octobre. En novembre, les premières pluies font leur apparition. Elles peuvent couper temporairement certaines pistes. Ne jamais essayer de franchir les oueds en crue.

Les mois de mars et avril constituent la période idéale pour visiter les oasis du Sud. Les nuits peuvent être très froides mais, dans la journée, le Sahara apparaît dans toute sa splendeur sous un ciel lumineux.Géographie La Tunisie a un faible relief et de très vastes plaines. Le massif le plus élevé, le jebel Châambi, culmine à 1 554 m seulement. Le Nord, au climat méditerranéen, est bien arrosé, ce qui favorise les cultures. Les terres les plus fertiles se trouvent au sud du cap Bon.

À partir de Gafsa et de Gabès, le paysage change. Aux plaines couvertes d’oliviers, aux forêts de chênes verts et de chênes-lièges succède un paysage étrange, celui des chotts (encore appelés sebkhas), ces vastes cuvettes d’eau salée, souvent asséchées et couvertes de croûtes salines à l’aspect brillant.

Faune et flore

La faune Les parcs naturels sont relativement riches : on peut y voir des loutres, des gazelles, des hyènes, des cerfs de Berbérie, des lynx, des porcs-épics, des sangliers, des mangoustes, des renards, des chacals, des tortues, différentes espèces de rapaces, des oiseaux migrateurs, et même des buffles.

Capitale de la fauconnerie, le village d’El-Haouaria, proche du cap Bon, vous réserve une belle surprise : au printemps, faucons et éperviers y sont capturés puis dressés à la chasse.

Toujours au nord du pays, les montagnes de Kroumirie, vertes et boisées, recèlent des chats sauvages et des troupes de cerf.

Dans le Sud du pays, ce sont les animaux du désert que l’on peut observer.

Le golfe de Gabès est un véritable sanctuaire pour les oiseaux.

Chameaux C’est dans le Sud tunisien que vous commencerez à rencontrer vos premiers chameaux. Aussi docile qu’un chien, le chameau est plus pratique dans le désert. En réalité, il n’y a que des dromadaires en Tunisie (une seule bosse).

Pour nous, Européens, tous les chameaux se ressemblent. Un chamelier à la recherche de son chameau peut reconnaître sa bête sans la voir, uniquement en examinant l’empreinte de son pied dans le sable.

La flore L’olivier, l’arbre roi de la Méditerranée, est évidemment très présent en Tunisie. On trouve aussi des chênes-lièges à profusion. Orangers, citronniers, mandariniers, caroubiers, grenadiers et lauriers composent les paysages du pays qui produit aussi de nombreuses plantes aromatiques.

Dans les oasis sont cultivés de nombreux fruits et légumes : tomates, courges, figues, abricots, piments, oignons… On y trouve aussi des céréales.

La Tunisie ne serait pas ce qu’elle est sans les fleurs qui, partout, la colorent : le jasmin, véritable fleur nationale, les roses, les mimosas, les bougainvillées, les lys…

Palmier-dattier Le tronc, débité en longues poutres, est utilisé dans la construction des maisons et sert également à confectionner les petits ponts jetés sur les canaux d’irrigation (seguias).

La datte gonfle peu à peu et demande beaucoup de chaleur pour atteindre sa richesse en sucre. C’est en plein été que le fruit grossit. Le palmier a la tête au soleil mais il lui faut les pieds dans l’eau.

Si vous désirez rapporter des dattes, achetez-les de préférence en vrac sur les marchés auprès des producteurs. Hors saison, en dehors de l’automne, prenez plutôt des dattes en branches (plus chères mais elles se conservent mieux). Toutefois, si vous ne voulez pas vous embarrasser à les transporter au cours de votre voyage, vous trouverez encore d’excellentes deglet en nour, en duty free shop, dans les aéroports de Tunis et de Tozeur.

Traditions

Chéchia La chéchia est un bonnet de feutre rouge qui ceint le front. Elle est encore portée par les hommes, alors que le reste de la tenue vestimentaire usuelle s’est complètement occidentalisé (pantalon et chemise, comme chez nous). Le port de la chéchia est obligatoire pour les ministres et secrétaires d’État lors des manifestations religieuses.

Chicha Fumer le chicha, c’est en fait fumer du tombac dans une pipe à eau (le narguilé). Le tombac est une plante très proche du tabac, que l’on fait bouillir. Y ajouter du miel et un peu de citron puis laisser macérer une demi-heure. On en remplit la partie supérieure de la pipe à eau. On dispose par-dessus un bout de charbon de bois incandescent et c’est parti.

Femmes Dans aucun autre pays musulman, les femmes n’ont la place qu’elles occupent en Tunisie. On en trouve dans la police ou dans les institutions judiciaires tunisiennes. Les femmes sont à l’abri de la répudiation par leur mari. Le divorce, décidé par la justice, peut être le fait de la femme comme celui de l’homme. Elles sont protégées dans le cadre du code du statut personnel et du code de la famille. La polygamie est désormais interdite, l’avortement a été admis dès 1965 (avant la France), et plus de 60 % des femmes ont
recours à la contraception. Fêtes fixes

Šiuo metu Jūs matote 31% šio straipsnio.
Matomi 984 žodžiai iš 3178 žodžių.
Peržiūrėkite iki 100 straipsnių per 24 val. Pasirinkite apmokėjimo būdą:
El. bankininkyste - 1,45 Eur.
Įveskite savo el. paštą (juo išsiųsime atrakinimo kodą) ir spauskite Tęsti.
SMS žinute - 2,90 Eur.
Siųskite sms numeriu 1337 su tekstu INFO MEDIA ir įveskite gautą atrakinimo kodą.
Turite atrakinimo kodą?
Po mokėjimo iškart gausite atrakinimo kodą, kurį įveskite į laukelį žemiau:
Kodas suteikia galimybę atrakinti iki 100 straispnių svetainėje ir galioja 24 val.